Le "reste du monde"...

On l'écrit généralement RDM, c'est dire si le terme est utilisé.

Par les économistes, pour lesquels le RDM constitue ce qui hors de leur champ d'étude. Par les sportifs ou assimilés, les champions All Blacks contre le RDM ou, aux échecs, l'URSS contre le RDM. En politique : les "USA et le reste du monde", c'est ainsi qu'ils ont perçu très longtemps la planète (pour autant qu'ils aient changé), jusqu'à temps que "La chine éternue, le reste du monde grelotte" (D Baillard 2013).

Ainsi, diviser l'organisation mondiale en blocs liés individuellement au RDM est hégémonique, prétentieux, absurde.

Ici, j'ai appelé "RDM", ce qui n'est pas Paris et le Japon. En tant que Parisien prétentieux, le reste de la France fait partie du RDM. Et ma fascination pour le Japon, le rattache à part entière à mon univers intime.

Voici donc des images de mon RDM à moi...

1/2

© 2019 par Gilles Hanauer