Sophia Aram

Nous nous sommes rencontrés 0 Trappes, il y a longtemps lorsque, avec Benoît Cambillard, elle jouait dans une troupe de théâtre d'improvisation. Elle est de la même école que Jamel Debbouze.

Tandis que Benoit se lançait le jour avec succès dans une carrière de consultant en conduite du changement/coaching d'entreprises, dans un grand cabinet, il écrivait la nuit avec Sophia, des sketches puis des spectacles de stand-up.

 

Le succès vint  en 2006 avec "Du plomb dans la tête" (l'histoire grinçante d'une maîtresse d'école qui vient de se suicider). Puis, en 2010, elle présente , "Crise de foi", mettant dos à dos les trois religions abrahamiques. Suivra en 2015 "Le fond de l'air effraie" (où elle s'interroge sur notre époque" ce qui lui vaudra une protection policière...) puis en 2019, "A nos amours".  comme actrice, elle a joué dans un court métrage "La lettre" (2011) et en 2018, "Neuilly sa mère, sa mère". 

Par ailleurs, elle chronique à France-Inter depuis des années et s'est même essayée sur France 2 à l'animation d'une émission qui n'a connu qu'un succès d'estime.

Benoît Cambillard, son compagnon, a monté une société de production de spectacles vivants.

Il me semble que nous sommes amis avec ces deux là depuis toujours...

  • Prix Attention Talent Humour Fnac 2003

  • Prix du festival Juste pour Rire de Nantes en 2006

  • Festival de Saint Gervais 2007

  • Prix du jury  au festival d’humour de Vienne 2009

  • Nomination aux Molières de l'humour

© 2019 par Gilles Hanauer