En sculpture, "portrait" ne se dit pas :  on parle de "tête", de "buste". Le "portrait" est ainsi nommé pour le dessin, peinture ou la photo, donc en 2 D, comme si cette ces trois modes permettaient une interprétation du sujet, interprétation émotionnelle, que ne rendrait pas la sculpture.

 

Est dit aussi "portrait" un texte littéraire, qui par touches décrits un personnage extérieur et intérieur. Fictifs ou non, le portrait littéraire demande de l'imagination tandis que le portrait photo exige lui un sens psychologique et un esprit observateur pour percer le sujet.

 

Enfin, la notion humaine d’esthétique impose presque que le sujet apparaisse à son meilleur avantage et que donc le peintre ou le photographe le flatte. Et si le ou la photographié(e) est par trop ingrat(e), au moins l'attitude noble ou  le décor doivent s'efforcer d'en faire passer le meilleur.

© 2019 par Gilles Hanauer